violon

Découvrez les musiques Juives Askhénazes

La communauté juive est une des plus anciennes communautés qu’a connue l’humanité. La particularité est qu’elle est une communauté qui brille encore aujourd’hui à travers la religion et la musique. Elle résonne toujours sur le plan culturel et beaucoup de personnes désirent en savoir un peu plus. Voici davantage d’informations à propos des musiques Juives Ashkénazes.   

Les Ashkénazes : qui sont-ils ?

Les Ashkénazes sont des Juifs d’origine européenne plus précisément de l’Europe centrale et de l’Est. Ils possèdent généralement une identité particulière qui leur est spécifique. Cela est dû au « monde » culturel dont ils bénéficient et qui les encadre de même que leur langue qui est le Yiddish. C’est une sphère culturelle unique chargée en symboles et associée à ses coutumes mises en exergue quotidiennement. L’univers musical des Ashkénazes représente un ensemble de musique intéressant qui évoque non seulement le théâtre, la peinture, mais également le cinéma. La musique juive ashkénaze est tout simplement un art. Elle est née d’un peuple qui a beaucoup vécu. Après le départ de son nid qui est l’Israël pour l’Europe, ce peuple a eu le temps d’enrichir et de peaufiner davantage son art musical. On y retrouve la magie de la langue ainsi qu’une histoire palpitante.

Que retenir des musiques juives Ashkénaze ?

guitare

Les Juifs ashkénazes représentent une communauté qui parle deux dialectes, dont l’hébreu et ensuite le yiddish. Dans la même lancée, cette communauté possède deux musiques spécifiques qui sont la musique sacrée et la musique profane. La musique sacrée est utilisée pour le culte tandis que la musique profane appelée klezmer est réservée pour les fêtes populaires. C’est une musique révélatrice dont le principal intérêt est de dévoiler mélodiquement l’histoire. De même, elle montre comment la musique connue sous le nom de musique classique s’est habituellement comportée comme un outil insoupçonné d’un antisémitisme continu.

Lisez aussi :  Découvrez tout sur la musique du film Les dents de la mer

Étymologie de Klezmer

Klezmer est un mot hébreu issu de l’association de «klej» qui veut dire instrument et de  «semer» qui veut dire mélodie. Au premier abord, le mot klezmer évoque l’instrument de musique tout simplement puis par surcroit, le musicien nommé pluriel klezmorim. Finalement, ce mot a été utilisé pour désigner la musique juive jouée avec des instruments qui ne sont pas autorisés dans une synagogue ou pour le culte Juif. Cependant, le catalogue klezmer du XIXe siècle ne se limitait pas à la musique instrumentale. Puisqu’en plus des composantes instrumentales spécifiques aux juives, on distingue en partie des mélodies qui ne sont pas propres aux juifs et pour finir des mélodies juives très connues.

Le Klezmer et le mariage

Pour les Juifs, le mariage est la plus fondamentale des réjouissances communes. Même s’il n’est pas commémoré à la synagogue, il relève du sacré. Alors la musique qui y sera jouée sera par conséquent exclusivement instrumentale. Toutefois, les klezmorim devront user du charme de leurs musiques pour divertir et charmer le public en créant un climat magique comme ils savent si bien le faire. Ils savent jouer sur l’expression, un jeu basé sur une prédisposition appelée umetike. En effet, cette aptitude est notamment éprouvée pendant la cérémonie du «kale-bazetsn». Comme fondement, c’est un rite qui consistait à éloigner les esprits maléfiques du couple à travers des pleurnicheries. Cependant, les klezmorim de l’Est s’en sont approprié et l’expriment au cours des mariages à travers leurs lamentos qui le font si bien. Cela révèle la continuité de la tradition juive qui se développe et s’adapte à l’évolution de l’humanité.

Lisez aussi :  TOP 10 des musiques Portugaises les plus connues

Klezmer : systématique musicale

note de musique

L’essence même du klezmer trouve son origine dans la musique orientale et s’est développée en se basant sur l’improvisation modale. Mais la spécificité de la musique klezmer quand vous l’écoutez, c’est la sensation de liberté qu’on éprouve ou même le chaos sonore perçu. Cette musique paraît en réalité comme si tous les instruments communiquent simultanément leurs sons. Alors qu’ils se réfèrent tous à un même modèle mélodique que chaque instrumentiste développe d’une façon qui lui est propre. Toutefois, une certaine harmonie coexiste toujours.

La musique juive Ashkénaze s’est inspirée de la culture juive, de la culture de l’Europe centrale et de l’Est. C’est ce qui fait toute sa beauté et qui explique le fait qu’elle s’adapte aujourd’hui au monde actuel. Très dynamique, elle révèle une grande liberté musicale et est très divertissante.    

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.